Présentation

Contact

Construction Gros oeuvre
De la terre, des galets, de la terre, des galets, ...

Comme je lai dit dans mon dernier article, il s’agit aujourd’hui de remblayer les parties enterrées selon le principe du « hérisson ventilé vertical ».

Pour s’encourager, le tas de galets qui a été livré hier avait l’air de me dire « tu vas avoir du boulot aujourd’hui »... Ben il avait raison.

JPEG - 226.5 ko
Un bon tas de galets !

Avant l’arrivée de Paul et sa « cacahuète » [1], nous avons fait un petit réglage sur nos tuyaux de drainages : nous les avons tournés d’un quart de tour sur l’extérieur. Le but est de descendre un peu les trous afin de baisser le niveau de collecte de l’eau. En effet, si un jour j’ai de l’eau qui s’accumule là au fond, elle s’accumulera jusqu’à hauteur des trous avant d’être collectée... Merci Marcel pour tes bons conseils.

Puis nous avons continué à faire le drainage du côté ouest afin que le talus du remblais qui déborde sur le côté puisse s’y mettre.

Ensuite Paul est arrivé. Il a commencé par aménager un passage pour les machines.

Et on a enfin attaqué ce satané remblayage !
On a fait ça par couches : une couche de galets, une couche de terre, une couche de galets, une couche de terre, etc...
La première rangée a été la plus difficile. Il fallait mettre ces galets, les installer à la pelle et relever le géotextile par dessus.

JPEG - 236.6 ko
Remplissage de la brouette à moteur
JPEG - 303.5 ko
La cacahuète en action
C’est comme ça que Paul appelle sa pelle mécanique.

Après coup, on a constaté que le meilleurs moyen de faire est de monter d’abord la terre en faisant attention de respecter l’espace pour les galets (min 30 cm) puis de tasser un coup et enfin de remplir le vide de galets.

Pour faire la raponse (rallonge) du géotextile, on a simplement dérouler une bande sur le géotextile précédent avec un recouvrement minimum de 30 cm (on a plutôt mis 50 cm). Ensuite on a mis les galets, ce qui a directement coincé le géotextile entre la terre et les galets. Par contre je pense qu’on a fait une petite erreur (qui a mon avis n’a pas beaucoup d’impact) : on a mis la raponse à l’intérieur (du côté du mur) ce qui fait que le recouvrement est à l’intérieur et donc les particules de terre pourraient s’infiltrer par là... On va changer ça pour la prochaine bande.

JPEG - 151.9 ko
Raccord du géotextile
On a déroulé la nouvelle bande sur la précédente.

Ce fut une journée fatigante pour moi (physiquement), mais je l’ai bien appréciée.

Samedi prochain on remet ça et on devrait finir de remblayer le mur nord.

JPEG - 341 ko
Ça se remplit !
JPEG - 200 ko
Etat en fin de journée
On constate que cette couche a été tassée.
Notes

[1Sa pelle mécanique, c’est comme ça qu’il l’appelle :-).

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0