Présentation

Contact

Construction Les murs en paille
Participe présent

Nous étions 10 (11 avec le cuisto) et on a bien avancé.

L’objectif pour ce participatif était de monter un maximum le mur nord et refaire le mur sud-est qui ne me convenait pas. En effet, lorsque j’ai monté l’ossature pour la paille, j’ai fait en sorte qu’à l’angle il y ait une petite botte (36 cm x 36 cm). Le problème est que c’est difficile de faire tenir des petites bottes dans un angle. Pour le mur sud-ouest, nous avions prévu de mettre une botte entière à l’angle et ça marche comme ça. Ma foi, désolé pour le chantier participatif du 21 avril, mais on a refait une partie du boulot. Il faut aussi dire que c’était un peu la journée test...

JPEG - 200.1 ko
Façade est
On distingue que l’angle ne bave plus...
JPEG - 234.4 ko
Façade sud
Là aussi on distingue le mur en bas à droite qui a été refait.
JPEG - 188.7 ko
Façade nord
Ouaaaahhhh !
JPEG - 221 ko
Et la façade ouest
L’angle sud ouest a aussi bien avancé.

Pour ce chantier participatif, comme je l’avais prévu, on s’est réorganisé :
- J’ai acheté une visseuse (même qu’une de plus c’est bien). La prochaine fois, je demanderai aux bénévoles qui en ont une de la prendre avec.
- On avait même une deuxième tronçonneuse et ça nous a bien aidé. Il y avait moins d’attente pour rainer la botte.
- On avait trié les bottes et ça, ça nous a bien aidé. Pas toujours car il y avait quelques erreurs, mais quand même.
- On avait fini l’ossature pour le chantier. Ce qui m’a permis de rester présent avec les bénévoles.
- On a adapté l’ossature aux bottes et non pas l’inverse.
- Il n’y a plus que des bottes entières qui font l’angle.

Petit problème, nous avons construit l’ossature en fonction des bottes que nous avons triées et que nous avons cru avoir dans les bottes non triées. Mais on s’est rendu compte assez vite que nous avions une pénurie de bottes de 110 et 115 cm. Pour le moment nous comblons la différence avec une galette [1].

Assez vite, les bénévoles ont ralé que ma tronçoneuse ne coupait pas bien. Je suis donc vite allé chez Jumbo pour acheter des chaînes pour la tronçoneuse. Quelle galère ! Il y avait au moins 30 modèles de chaînes, et les vendeurs (qui se faisaient rares) ont eu de la peine à me la trouver. D’ailleurs, je l’ai plus ou moins trouvée tout seul (merci Internet et mon smartphone...).

Ce que je peux encore améliorer :
- Donc demander aux bénévoles de prendre une visseuse s’ils en ont une bonne.
- Organiser une tronçoneuse de plus.
- Essayer d’être plus précis avec la taille des bottes. Et trouver des bottes de 110 et 115 cm !!
- Avoir des chaînes de tronçonneuse en réserve.

A midi on a eu droit à une excellente paella. Merci Laurent !

Dans les petites expériences, on a essayé de couper une botte dans sa longueur. Résultat, la tronçonneuse a grillé (aïe, c’était pas la mienne...) !

J’ai aussi eu la visite de mon conseiller en électricité et on reparlé du concept qui risque de revirer sur de la domotique. Mais ce sera sujet d’un autre article en temps voulu.

Une journée bien bien remplie et complètement satisfaisante !

Un grand merci à Nicole, Sabine, Isabelle, Didier, Flavio, Lukas, José, Laurent, Caryl et Robert [2] !

Notes

[1Quand la botteleuse fabrique les bottes, elle tasse plusieurs paquets de paille tour à tour. Ensuite, elle met une ficelle autour de tout ces paquets pour former la botte. Ces paquets d’environ 10 cm d’épaisseur sont appelés "galettes".

[2Yvan, y comprendra.

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0