Présentation

Contact

Construction Installation solaire thermique
« 3w.meilleuremeteodumonde.ch », le retour !

Oui, j’ai déjà cité ce site incroyable une fois (voir titre) ! Je vous expliquerai cette aventure là plus loin.

Bon pour les bonnes choses, aujourd’hui, j’ai fini le champ solaire et on a enduit la cheminée sur le toit.

JPEG - 262.7 ko
L’enduit de finition de la cheminée.

J’ai commencé par re-braser la petite fuite que j’avais et mis le tout sous pression. Ça a l’air d’être étanche. Je continue donc :
- Je check le mode d’emploi Sebasol.
- Je fixe les profilés alu.
- Je check le mode d’emploi Sebasol.
- J’installe la sonde.
- Je check le mode d’emploi Sebasol.
- Je met les listes A.
- Je check le mode d’emploi Sebasol.
- Je met les joints silicone en E.
- Je check le mode d’emploi Sebasol.
- Je met les crochets pour la première rangée de vitres.
- Je check le mode d’emploi Sebasol.
- Je met la première vitre (ah quel plaisir).

JPEG - 248.1 ko
La première vitre.

Et cetera, jusqu’à avoir tout mis. Mé y sont beaux ces panneaux solaires !

JPEG - 189.3 ko
Et voilà, c’est fini.
Reste quand même la garniture (ferblanterie), mais ça n’est pas de mon ressort...

Maintenant je commence à stresser un peu car j’ai déjà pris rendez-vous avec le ferblantier qui vient dans une semaine et donc il faut que toutes mes tuiles soient en place.
Mais avant ça il faut que je tire la ligne du circuit solaire sur le toit jusqu’à la plongée dans le toit ! On repère donc le passage du toit et on perfore déjà le panneau de sous toiture.
Je brase, j’isole, je m’énerve un peu avec des brides et l’isolation, je m’énerve un peu avec l’isolation, je me calme et le temps passe rudement vite...
Bref j’ai ma ligne jusqu’à l’emplacement de la descente dans le toit, mais ça ne descend pas dans le toit... Le trou qu’on a fait reste donc béant.

JPEG - 201.3 ko
Le circuit solaire.
Qui est bien évidemment isolé.

C’est là que commence la petite aventure promise.
La météo annonce 2 jours de pluie, je me dis que je vais laisser mon toit comme ça (mais je vais quand même mettre du scotch sur le dit trou) et que mon étanchéité (sous toiture) doit bien porter son nom crénom !

Le soir venu la pluie arrive plus vite que prévu et ce n’est pas vraiment une pluie mais plutôt un déluge... Là mon instinct me dit « va voir » (le petit ange sur l’épaule gauche) et ma tête couplée à la flemardise (le petit diable sur l’épaule droite) me dit « mé non c’est une é-tan-ché-i-té ! ». Bon vu que j’ai appris à plus écouter mon instinct, j’y vais !

Arrivé sur place (21h30) je regarde un peu ce qu’il en est - surtout là où on a fait le trou - et ça goutte à travers la paille !! Bon pas de panique, je prend la bâche que j’avais rentré, je monte sur le toit et sous le déluge, puis je bâche tout ça de nuit et sous la pluie.

Conclusion :
- J’ai un bon instinct et j’ai bien fait de l’écouter.
- Je vais bien dormir cette nuit et je serai tranquille ces prochains jours.
- Pour la morale, il faut bâcher au moindre doute !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0