Présentation

Contact

Construction Poêle de masse et cheminée
Activité de saison

Y faisait chaud aujourd’hui, alors ça m’a inspiré : « et si j’habillais le poêle de masse ?! »

Habiller le poêle consiste à maçonner un coque en chamotte autour de l’insert et des plaques d’accumulation qui auront pour rôle de rayonner (et donc chauffer) ainsi que donner un support pour faire la finition. Les plaques d’accumulation devront quant à elles accumuler la chaleur de la flambée puis distribuer lentement la chaleur au plaques de rayonnement.

Hop hop, je réfléchit comment exactement je vais attaquer le morceau. Tout d’abord, je vais arrondir les angles avec un rayon de 10 cm. Pour faire ce rayon, je vais découper les plaques de chamotte en petites bandes avec un angle de 15°.
Maintenant comment découper ça ? Je sais que la meule avec un disque diamant marche très bien. Mais pour faire un angle de 15°, je dois dire que ma scie à onglet me titille (même si elle est faite pour du bois, le poêlier-fumiste m’a dit que ces plaques se coupaient comme du beurre). Je décide donc de faire un essai, et pis si la lame de ma scie ramasse un peu, je l’aiguiserai un coup (de toute façon ça fait un moment que j’y pense). Premier essai assez concluant. Mais dans les essais suivants, c’est devenu bien moins concluant... J’appelle mon fournisseur d’outillage pour savoir si c’était possible de mettre un disque diamant sur ma scie à onglet et il me répond clairement que non et qu’il me le déconseillait clairement.
Bon ben il me reste la meule... et je ferai mon angle à l’œil, ou presque. En fait je me suis construit un plan incliné à 15°, sur lequel je pose ma plaque à découper, puis j’essaie de couper le plus vertical possible. Ça marche plutôt bien. Je me fais alors une série de pièces.

Au niveau du design, on veut avoir quelques pierre jaunes apparentes sur le poêle. Je vais donc insérer de temps en temps une pierre dans la chamotte.

Bon vient maintenant le moment de maçonner. J’ai assez vite remarqué que les plaques étaient assez fragiles. La premières que j’ai découpé pour mettre une pierre dedans (voir photo ci-après), est tombé de la tranche à plat et elle s’est simplement cassée. Heureusement j’ai pu la récupérer pour d’autre choses... Je colle tout ça avec une colle spéciale réfractaire qui résiste à plus de 1000° et qui prend en à peine 10 minutes. Je dois donc en faire de petites quantités.

JPEG - 129.5 ko
Un début d’habillage.
On y voit l’angle avec les pièces à 15°, les plaques de chamotte, ainsi qu’une pierre insérée dans la chamotte.
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0