Présentation

Contact

Construction Mur de soutènement en rondins
On se fait le mur !

Une grosse journée qui démarre sur les chapeaux de roue car Paul est là avec sa pelle mécanique et on commence directement par terrasser un peu. En effet, il faut monter un peu le niveau pour le premier billon afin qu’il soit quelques centimètres en dessous du niveau extérieur du rez-inférieur fini. Je préfère que ce premier billon soit en partie dans la terre afin qu’il soit tenu.

Voilà, Paul amène le premier billon à grand coups de bras de pelle. Oh là là, quelle bonne idée j’ai eu de vouloir une pelle mécanique pendant le montage du mur !!

JPEG - 299.2 ko
Le premier billon en place.

Un foi en place, on commence à faire les encoches pour poser les ancrages et le prochain billon perpendiculaire.

JPEG - 260.1 ko

Petit à petit le mur monte et je trouve ça cool à faire, cool à voir et très cool comme concept !

A midi, nous n’avions que deux rangées, mais il fallait bien se mettre en place et se régler.

JPEG - 254 ko
Etat à midi.
On y voit la dameuse en vert.

Au niveau statique, nous avons mis un peu de fruit, environ 1/3 de billon par étage.

En règle général, nous faisons les ancrages d’environ 2 m. Aussi les transversales (les rondins qu’on voit dans leur longueur) nous les faisons dépasser dans la terre d’environ 2 m.

Pour les encoches, c’est mieux de faire trop petit puis agrandir. Donc on prépare l’encoche (première découpe) puis nous amenons le billon et nous faisons les ultime réglages.

JPEG - 240.7 ko
Découpe d’une encoche.
JPEG - 225.4 ko
JPEG - 228.7 ko

Au fur et à mesure que le mur monte, nous remblayons et nous tassons la terre à la « tape tape » (dameuse).
Le côté plus pénible est le remblayage contre le mur de la cave, eh oui on doit mettre nos galets pour aérer les briques en terre cuites !

A la fin de la journée, on a comptabilisé 6 niveaux de billons (moins que je pensais, mais ça c’est comme d’habitude...).

JPEG - 294.3 ko
Etat du mur en fin de journée.
JPEG - 277.7 ko
On voit bien les ancrages de toute part.

Ce fut une belle journée intense !

Un grand merci à Pierre-André, Yvan et Paul pour leur précieuse aide, ainsi qu’à Laurent pour cette délicieuse Paella de midi !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0