Présentation

Contact

Construction Intérieur Enduits intérieurs
Tadelakt 2.0

Comme je l’ai dit dans un précédent article, le tadelakt tire fanchement la gueule ! Il a maintenant de grosses fissures, des parties se décollent.

Ce tadelakt est donc disqualifié ! Il faut maintenant le remplacer. Je téléphone donc à Yves et on s’arrange. Je téléphone aussi à Pascal Pittet pour voir s’il a une idée pour le renforcer. Pascal me dit qu’il a un treillis en fibre de verre qui devrait faire l’affaire. Ni une, ni deux, je vais chercher de ce treillis [1].

On a donc commencé par enlever le tadelakt qui se décollait d’ailleurs très facilement. Je dois dire que ça fait quand même mal, mais bon quand y faut, y faut !

JPEG - 231.1 ko
La partie qui se décollait.
On voit bien ici que le tadelakt ne tenait pas à la terre. Certainement dû aux mouvements de la maison.
JPEG - 261.8 ko
Comme toujours, plus facile à enlever qu’à mettre...
JPEG - 261.8 ko
Comme toujours, plus facile à enlever qu’à mettre...

Puis Yves est venu refaire le tadelakt mais cette fois-ci armé. Il a posé le treillis dans le gobetis (couche d’accroche), puis il a refait le tadelakt.
Merci à Yves d’avoir joué le jeux. S’il vous intéresse, je ne peux que vous le conseiller. Voici son site http://www.yvesbilat.ch/.

On est très content et franchement on se sent mieux de savoir ce tadelakt en sécurité (et donc la paille qui est derrière avec...).

Au niveau du vestibule, on a fini de poser le lambris de récupération. On a quand même redéfait un bout pour le refaire car les planches qu’on a utilisée étaient restées un certain temps dehors sous la pluie et malgré qu’on avait sélectionné des planches sèches, elle on eu un sacré retrait (on a vu des espaces de plus d’un centimètre). Je le savais dans la théorie, mais ma fois on apprend par l’expérience...

Du coup on a pu isoler le sol du vestibule. Pour ce faire, j’avais un reste de liège qui traînait, ainsi que les restes de mes panneaux Pan-terre qui ne sont pas fait directement pour isoler thermiquement, mais bon c’est de toute façon un plus.

JPEG - 1.2 Mo
Notes

[1Comme à l’accoutumée, ce genre de matériaux sort du paradigme de la construction en Suisse et est donc très difficile à trouver. Heureusement que Pascal en avait en stock...

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0