Présentation

Contact

Construction Intérieur Cuisine
La cuisine est finie

Ou presque, il reste un meubles sur mesure à faire (sous l’évier en pierre), mais il va attendre un peu. On déménagera avant...

Le poignées ne viennent pas de chez Ikea, car ils n’en avaient pas des comme celle-ci. Pour fixer ces poignées, je me suis fait un gabarit de perçage afin d’aller plus vite et d’être plus précis. En effet j’ai quand même fixé une trentaine de poignées...
Attention si vous percez des façades, mettez un bout de bois derrière bien tenu (par un serre joint par exemple) afin que quand la mèche traverse elle n’arrache pas le bois et que le trou soit propre !

JPEG - 374.2 ko
Les poignées

J’ai aussi posé les corniches et les caches-lumière [1]. Je dois dire que cette partie est assez difficile car il faut être précis si vous voulez que ça ait un peu de gueule.

JPEG - 401.8 ko
Les corniches.

Une fois tous mes meubles posés et finis, j’ai demandé à mon menuisier de fabriquer et d’installer le plan de travail en chêne massif. Puis une fois fait, j’ai huilé le dit plan avec une huile spéciale pour plan de travail que vous pouvez trouver ici [2]. Cette huile est vraiment super, je ne peux que vous la recommander.

JPEG - 400.9 ko
Le plan de travail huilé.

Bon il manque encore les appareils électro-ménagers et la cuisine est opérationnelle !
D’ailleurs à ce propos je m’en vais de ce pas vous faire un petit compte-rendu de ma petite étude !

Notes

[1Le cache-lumière est un profilé (dans mon cas le même que les corniches) qui comme son nom l’indique cache les lumières qui son fixées sous le meuble. De plus ça donne du cachet.

[2D’ailleurs je dois dire que la société Thymos est formidable. Elle fournis d’excellents produits naturels au niveau enduits, peintures, huiles, etc... Ils sont très sympas et de bon services !

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0