Présentation

Contact

Projet Etude
Sous-sol en terre cuite

Oui je sais, je sais, beaucoup de monde de la construction vont dire que de faire un mur enterré en terre cuite ça ne se fait pas, que le mur va bomber, que les briques ne vont pas tenir, etc... En plus, on ne va pas mettre d’étanchéité de type chocolat, goudron ou autre (le moins possible de pétrochimie quoi).

Le principe est toujours le même et il est basique.
Les règles sont :
- pas d’eau, pas de gel
- s’il y a de l’eau, il faut que ce soit aéré pour que ça sèche.

Donc, pour l’eau on va « verticaliser » le hérisson ventilé. C’est à dire qu’on va mettre une épaisseur drainante derrière le mur ainsi que des briques « filtra » directement contre les briques en terre cuite. On va aussi faire remonter les tuyaux de drainage verticalement afin de faire circuler l’air dans le hérisson.
Ceci aura pour effet de respecter les règles d’or ! Bon drainage = pas ou peu d’eau, ventilation = même s’il y a eau, il y aura alors séchage...
De plus ceci aura pour effet d’assainir la cave car même les murs de la cave seront perspirants.

Pour ce qui est de la statique, au début on voulait armer les briques avec des barres, mais vu que les briques type « ARMO » ne se font plus et que l’ingéniosité de l’ingénieur a été à notre service, voici comment on va faire.

Il y aura des nervures tous les 90 cm environ. Ces nervures seront tout de même renforcées à l’extrémité par des barres en acier.
Le fait de faire des nervures aura pour effet de déplacer les efforts de la terre en compression (ça donnera un effet de petites voûtes au mur), ce qui augmente drastiquement sa résistance. Le maçon devra aussi faire les joints verticaux avec le ciment, ce qui va aussi participer à la reprise des efforts.

JPEG - 250.2 ko
Vue en 3D
On voit aussi bien les couches drainantes.

Et voilà, le tour est joué. Reste plus qu’à voir si ça marche ;-).

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0