Présentation

Contact

Construction Toit
Préparation à la pose des bottes

Aujourd’hui, nous avons fait des tests pour se préparer à la pose des bottes dans le toit.

Nous savons qu’il y a des angles entre les pannes et les chevrons et dans nos précédents tests nous avons constaté que sur la partie basse on peut mettre 2 bottes et sur la partie haute 3. Seulement, on n’arrive pas vraiment entrer la dernière botte, certainement à cause de la panne intermédiaire (voir la vue 3D ci-dessous).

JPEG - 545.4 ko
Détail 3D d’une botte dans le toit
On voit bien ici les difficultés dû à la charpente.

J’ai donc décidé de tenter/tester la découpe de la botte de paille avec un angle. Pour ce faire, je me suis inspiré d’une petite vidéo que j’ai trouvée sur YouTube et donc :

- Nous avons construit des aiguilles pour planter dans les bottes avec des fers à béton de diamètre 8 d’une longueur de 75 cm environ.

JPEG - 634.3 ko
Aiguille pour la paille

- Nous avons fait un guide pour les aiguilles (comme dans la vidéo) que nous avons assez vite abandonné, car c’est plus une perte de temps qu’une aide.
- J’ai aussi fait l’acquisition d’une tronçonneuse électrique, pour « couper propre » la botte.

Voici le procédé de découpe de la botte :
- On plante les aiguilles pour faire traverser les nouvelles ficelles, avec ou sans angle (en tout cas à env. 25°, ça marche bien).

JPEG - 217.8 ko
Plantage des aiguilles
Ici je donne un angle à l’aiguille

- On attache les nouvelles ficelles bien tendues.
- On coupe l’ancienne ficelle.
- On enlève un maximum du surplus à la main.

JPEG - 258.9 ko
Dégrossissement à la main

- Et finalement on fignole à la tronçonneuse.
Attention, quand vous découpez à la tronçonneuse, coupez avec la partie haute de la lame et allez de bas en haut, sinon vous allez bourrer le pignon d’entraînement de la chaîne avec de la paille.
Vous pouvez aussi tronçonner tout près de la ficelle, mais garder bien la lame parallèle à la ficelle...

JPEG - 281.1 ko
Fignolage à la tronçonneuse

Voici le résultat (je dois dire que je suis assez content...).

JPEG - 112.9 ko
Coupée à env. 25°

Du coup, ma dernière botte entre comme dans du beurre, sans jeu indésirable et donc sans perte thermique... Et voici comment :

- On prépare la botte découpée en l’enfilant en haut (contre la panne).

JPEG - 186.8 ko

- On soulève la botte d’en dessous et on les met bout à bout en hauteur (donc sans pression).

JPEG - 243.7 ko

- Puis on appuis dessus, ce qui les met en pression et donc aide à fermer le joint.

JPEG - 254.6 ko
JPEG - 230 ko

- On tasse le tout.

JPEG - 221.9 ko

- Et pour finir, il faut bourrer au maximum les éventuels trous avec de la paille en vrac.

Et voilà le travail.

JPEG - 135.3 ko
Dehors
JPEG - 101.9 ko
Dedans

Pour finir la journée, nous avons rabâché en changeant de technique de bâchage et en suivant les conseils du beau-fils du voisin. Et vous voulez que je vous dise ? Ben il avait raison...

JPEG - 192.4 ko
Nouveau bâchage
D’abord sur le larmier, puis sur la ligne des chevrons.
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0