Présentation

Contact

Construction Intérieur Cuisine
Newbie...

En me projetant dans le fait de faire toutes mes marches avec des lames de plancher et en constatant que je n’aurai surement pas assez de bois pour le faire, j’ai craqué et je suis allé acheter un panneau contreplaqué 3 plis de 27 mm (ma fois tant pis pour la colle...).

Hé ben, c’est vachement plus simple à dessiner puis à découper... Bref, une fois mes marches découpées je vais les mettre en place et là je constate que j’ai fait l’erreur du débutant : Le bois - même contreplaqué - a un sens et il est plus résistant dans le sens des veines (celles de dessus et dessous) que dans l’autre sens. Comme je ne me suis pas posé la question, j’ai simplement dessiné et découpé dans le panneau comme ça m’arrangeait. Ben c’est pas bien ! Une fois mes marches en place (qui soit dit en passant entraient pico-bello à leur place), quand je marchait dessus, elles étaient drôlement souples, elles ne donnaient pas confiance. Rââââââââhhhhh.
Solution : je vais leur mettre un renfort dessous avec mes restes de planches 30 mm (et les veines dans le bon sens ;-) ).
Résultat : c’est cool, mes marches d’escaliers son solides.

JPEG - 158.1 ko
L’escalier fini.
On voit sous les marches les renforts...

Voilà, l’escalier est fini et opérationnel, en tout cas pour sa première partie. Reste les finitions (marches, contre-marches et nez de marches en chêne massif).

Conclusion de cet escalier : je confirme que c’est pas facile à faire, il faut penser à beaucoup de choses. Mais maintenant j’ai une expérience et ça c’est du tout bon !

On a aussi fais un bout du mur en briques de la cloison de la cuisine, Ce mur a deux nervures qui serviront à poser l’évier en pierre. Le mur lui-même sera le sous-bassement de la cloison avec la fenêtre intérieur.

PNG - 278.5 ko
Une vue 3D de la cloison et sa fenêtre intérieur.
JPEG - 136.2 ko
Le mur côté poêle.
JPEG - 132.9 ko
Le mur côté cuisine.
Et les murets qui soutiendront l’évier.

Nicole est venue une fois de plus nous donner un coup de main, mais ce coup-ci je pense que ce sera la dernière fois car elle va imminemment commencer sa propre construction de maison en paille ! Bonne construction Nicole et encore merci pour tes multiples coups de main !!
Elle a passer sa journée à mettre des paillons pour que l’équipe qui arrivais l’après-midi pour travailler.

En parlant de l’équipe de l’après-midi, on a donc eu l’aide de tout une famille, qui sont venus nous mettre un bout de l’enduit de coprs au 1er étage.
Un grand merci à Manon, Valérie et Robin pour votre aide !

Nettoyages de printemps

Suite à nos divers travaux, mais surtout l’isolation en béton de chanvre, il y avait un tel b....l [1] que j’ai décider de prendre une partie de mon temps pour faire du rangement en profondeur.

J’ai commencé par la cave qui le méritait bien, puis tout l’étage du bas (celui où on a fait le béton de chanvre). J’y ai même passé l’aspirateur !

Ben au résultat c’est vraiment très cool et ça m’a motivé à maintenir le plus possible la maison en l’état (surtout que je suis pas très assidu à ce niveau là).

Suite de quoi, le mur en pierre a continué.
Au début du premier mur, on avait décidé de faire une « niche » décorative pour y mettre un objet de déco. Puis on était plus très convaincus et on a eu l’idée de faire 4 petites niches : une par membre de la famille dans laquelle chacun pourra mettre ce qu’il veut.
J’ai mis des petits tubes électriques qui vont à chacune d’entre elles pour mettre une éventuelle petite source de lumière (comme une LED). J’ai bien fait attentiton de laisser un fil de fer à l’intérieur pour pouvoir passer mes fils électriques le moment venu.

JPEG - 136.4 ko
Le tubage des 4 niches.
Notes

[1Un mot qui commence par « bor » et qui finit par « del »... Ma fois je n’ai pas trouvé d’autre mot pour qualifier ça.

Entre amis

Aujourd’hui une journée sympathique entre amis. On a fait plusieurs tâches :
- Christelle qui mettait de la terre sur les paillons que j’ai installés jeudi. Merci c’était nickel !
- Raph qui m’a fait un box dans le toit pour y ranger notre futur beamer (projecteur video). Merci, on pensera à toi en regardant un bon film.
- Isa qui a continué à peindre nos poutres avec de l’huile de lin. On les admirera en mangeant tes bons petit plats ;-)
- Et moi-même qui a continué à mettre des paillons car Christelle allait vite !
- Pour finir la journée, avec Raph, on a monté le cadre de porte de notre futur chambre à coucher.

Pour le box du beamer, l’idée est de faire une espèce de tiroir qui cache ces appareils que je trouve souvent disgracieux. Il y viendra encore une porte qui sera lamée comme le reste. Donc quand on voudra voir un film, on tirera sur une petite poignée et tac la porte se mettra à plat et le beamer sera directement positionné en direction de l’écran. On a mis un tube électrique de 32 pour y faire passer l’alimentation ainsi que le câble HDMI.

JPEG - 173.6 ko
Le box entre deux chevrons.

En ce qui concerne les échafaudages, ils étaient sensé venir les enlever vendredi, mais apparemment ils n’ont pas eu le temps. Pas de panique, on va voir ce qu’il se passe...

Un grand merci à vous tous pour cette chouette journée !

Blanc comme neige

On avance on avance, les combles se couvrent de leur manteau blanc. On a fini tout le pan est et on a attaqué le pan ouest. On commence à avoir la main et on évite pas mal de petites choses qui prennent du temps. De plus on commence à avoir l’oeil pour les découpes un peu spéciales...

JPEG - 131.5 ko
Un pan (est) complet.

La fin d’une partie était pas grande (environ 2 cm de lame). Pour la finir, nous avons découpé une lame dans la longueur en y mettant un angle de 45°. Ainsi on a pu la glisser la « mini-lame » dans la rainure de la précédente. Celle-ci on l’a collée et en attendant qu’elle sèche, on l’a fait tenir avec des « coins ».

JPEG - 76.1 ko
Final collé.

On s’est aussi amusé à dessiner la futur cuisine au sol afin d’avoir un aperçu 1:1 des dimensions. Ben ça nous a drôlement été utile. On a pu constater quelques points inattendus et du coup prendre des décisions utiles.

La cuisine commence

Pendant que Pittet Artisans fait les enduits en chaux/plâtre sur nos escaliers,

JPEG - 189 ko

une fine équipe se met à ouvrir la myriade de cartons Ikea et à déchiffrer les hiéroglyphes se trouvant sur les papyrus estampés IKEA.

Mais oh surprise, le premier meuble prend un peu de temps, puis ça devient même facile !!!

JPEG - 172.6 ko
La première série.

Bref la cuisine commence à pointer le bout de son nez...

Un grand merci à Jean-Louis et Didier pour leur grande maîtrise du montage Ikea...

Jingle bells !

Avec me femme on a décidé de faire une petite fête de Noël dans la maison. Elle atteint maintenant un niveau de finition qui nous permet de le faire. Et ça c’est plutôt encourageant.

Du coup la cuisine avance bien. Tout les caissons sont en place et la forme finale se voit déjà.

On a quand même bien transpirer pour installer tout ça.
Eh oui, comme d’habitude on ne fait rien dans la facilité. Le « presque-îlot » [1] a des meubles dans toutes les directions. Du coup les distances ne sont pas toujours comblées et on a des vides entre les meubles. Bah on en a vu d’autres, mais ça nous a pris du temps pour consolider tout ça et tout mettre à niveau.

Reste à mettre :
- les tiroirs,
- les façades et tablars,
- les corniches (bandes décoratives en haut des armoires),
- l’évier en pierre, qui attend depuis un bon moment son tour,
- le plan de travail,
- et l’électro-ménager

Ben en écrivant tout ça je prends conscience que j’ai encore du travail en masse pour finir la cuisine...

JPEG - 426.3 ko
Les meubles sont en place
Au premier plan le « presque-îlot », et au deuxième plan le frigo et l’armoire qui est tout juste passée.
JPEG - 298 ko
JPEG - 451.4 ko

Pour le grand meuble qui se trouve collé au réfrigérateur (cf. photos), il est passé au centimètre près (si c’est pas au millimètre !). J’avais pourtant tout bien mesuré, calculé et prévu un peu de marge, mais malgré ça ce fut juste ! Mais bon l’essentiel est qu’il est en place...

En guise d’essai j’ai monté et mis les premiers tiroirs. Comme d’habitude, le premier est long et compliqué,,,

JPEG - 143.4 ko
Les premiers tiroirs
Notes

[1Je l’ai appelé comme ça car il ressemble à un îlot de cuisine, mais on ne peut pas faire le tour.

La cuisine est finie

Ou presque, il reste un meubles sur mesure à faire (sous l’évier en pierre), mais il va attendre un peu. On déménagera avant...

Le poignées ne viennent pas de chez Ikea, car ils n’en avaient pas des comme celle-ci. Pour fixer ces poignées, je me suis fait un gabarit de perçage afin d’aller plus vite et d’être plus précis. En effet j’ai quand même fixé une trentaine de poignées...
Attention si vous percez des façades, mettez un bout de bois derrière bien tenu (par un serre joint par exemple) afin que quand la mèche traverse elle n’arrache pas le bois et que le trou soit propre !

JPEG - 374.2 ko
Les poignées

J’ai aussi posé les corniches et les caches-lumière [1]. Je dois dire que cette partie est assez difficile car il faut être précis si vous voulez que ça ait un peu de gueule.

JPEG - 401.8 ko
Les corniches.

Une fois tous mes meubles posés et finis, j’ai demandé à mon menuisier de fabriquer et d’installer le plan de travail en chêne massif. Puis une fois fait, j’ai huilé le dit plan avec une huile spéciale pour plan de travail que vous pouvez trouver ici [2]. Cette huile est vraiment super, je ne peux que vous la recommander.

JPEG - 400.9 ko
Le plan de travail huilé.

Bon il manque encore les appareils électro-ménagers et la cuisine est opérationnelle !
D’ailleurs à ce propos je m’en vais de ce pas vous faire un petit compte-rendu de ma petite étude !

Notes

[1Le cache-lumière est un profilé (dans mon cas le même que les corniches) qui comme son nom l’indique cache les lumières qui son fixées sous le meuble. De plus ça donne du cachet.

[2D’ailleurs je dois dire que la société Thymos est formidable. Elle fournis d’excellents produits naturels au niveau enduits, peintures, huiles, etc... Ils sont très sympas et de bon services !

L’électro-ménager

Pour acheter l’électro ménager j’ai passé pas mal de temps à étudier les offres des fabricants.

Personnellement j’avais plusieurs critères de base :
- Je voulais que les machines à laver puissent prendre l’eau de pluie. En effet, vu que je récupère l’eau du ciel, il n’y a pas de raisons que le lavage se fasse avec de l’eau traitée pour être bue !
- Je voulais que les machines à laver puissent prendre l’eau chaude. Le seul cas où il est conseillé d’utiliser l’eau chaude dans les machines est si vous chauffez l’eau via des panneaux solaire ou par un poêle à bois [1].
- Et évidement en basse consomation. Mais bon maintenant les machines le sont presque toutes

J’ai donc écumé les sites internet des fabricants afin de trouver les modèles qui correspondent à mes critères. Je vous passe des détails, mais pour moi, le grand vainqueur est « Miele ».
- Primo c’est le seul fabriquant dont toutes ses machines à laver la vaisselle accepte l’eau chaude (en tous les cas quand j’ai fait mon analyse...).
- Secundo ils ont un modèle de machine à laver le linge qui s’appelle « AllWater »
- Tertio ils ont quand même une bonne réputation.

Il y a plein d’autre petit critères qui ont fait pencher la balance, mais je ne vais pas m’étaler ici et puis de toute façon je ne m’en souviens plus ;-).

Pour ce qui est du réfrigérateur, on souhaitais avoir un grand congélateur avec. La solution du box à l’américaine est donc venue d’elle même, et on est bien contents, c’est vraiment extra...

Pour le four et les plaques de cuissons, on avait ces critères :
- On ne voulait pas de plaques avec commande tactile (dont les bouttons de commandes sont intégrées sur la vitre de cuisson).
- On ne voulait pas de plaques à induction, car on crois que le champ électro-magnétique de celles-ci est bien trop élevé et donc potentiellement dangereux. Voici un résumé plus qu’officiel qui étaie mes dires...

Eh bien le plus dur a été de trouver un four avec des plaques de cuissons qui ont des bon vieux gros boutons pour les enclencher.

Pour finir, on a décidé de tout acheter à la même place et en Suisse. Je sais qu maintenant on peut trouver des prix canons sur le net, mais le service est bien plus compliqué ! Puis en négociant bien on arrive quand même à avoir un bon prix.
On s’est donc rabattu sur une société que je ne citerai pas ici (qui commence par « F » et qui fini par « ust »). Hormis quelques couac à la livraison, tout s’est bien passé.

Notes

[1Ces deux moyens de chauffage sont ceux qui ont la meilleure efficacité énergétique (ou COP). Ça vaut donc la peine d’utiliser l’eau chaude provenant de ces sources énergétique.

Excès de zèle

Dans la volonté de vouloir tout bien faire, j’avais prévu des arrivées d’eau et d’électricité là où il y avait de l’électroménager. Ben c’est ça le zèle en excès. Car je me suis bien planté ! Eh oui mes arrivées sont tout bien à la bonne place, mais le problème est que la machine prend cette place et donc mes arrivées sont condamnées !!!

JPEG - 909.3 ko
Le belles arrivées bien à leur place...

Après une petite discussion avec mon installateur sanitaire, on va prendre l’eau sur les arrivées de l’évier et l’écoulement ira aussi à l’évier (comme ça se fait souvent d’ailleurs). Et qui plus est, j’ai fait la même bêtise à la buanderie...

Pour l’électricité, j’ai fait une petite saignée jusque sous le meuble de cuisine, puis j’ai tiré un tube et de fils. J’ai alors vissé une multi-prises sous le meuble (voir la photo ci-dessus) et j’ai rebouché tout ça avec du « plâtre d’électricien » (FIXIT 101).

Bref je me suis mal documenté sur ce coup là. Bah à tout problème sa solution !

Maintenant des nouvelles de mon gazon. Il pousse bien, merci. Après un peu plus de deux semaines on voit les brins qui poussent.

JPEG - 2.1 Mo
Le gazon pointe le bout de son nez.

Dans un autre registre, j’ai mandaté le maçon du village pour poser les dalles de la buanderie. Mais avant il doit rectifier notre travail et faire une petite chape mais bien plate... Je vous laisse ici son adresse car il bosse très bien : Christian Lana Maçonnerie & carrelage.

Et pour finir, on a isolé et posé un lambris - de récup s’il vous plait - sous le toit du sas en gardant le même style que les parois.

JPEG - 1 Mo
Lambris de récup.
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0