Présentation

Contact

Construction Les murs en paille
Conclusion (intermédiaire)

Pour conclure la pose de la paille, je dirais que ça a pris plus de temps que je croyais car j’ai sous-estimé plusieurs points :
- La mise en place : en effet avant chaque partie de mur, et plus on était en hauteur, on construisait un « pont [1] » afin de se mettre en sécurité, et ça, ça prend du temps !
- On a aussi dû construire les échafaudages pour pouvoir faire une pose optimale de la paille et en toute sécurité.
- La technique que j’ai choisie est assez gourmande en temps (chose que j’ai sous-estimée). Il faut rainurer chaque botte puis visser la latte qui tiendra la/les bottes de la rangée.
- Les découpes (longueurs et formes spéciales) dans les bottes prennent plus de temps que ce que j’avais imaginé.

Bref, je crois que j’ai tendance à sous-estimer le temps de construction et je crois aussi que j’ai été influencé par l’isolation du toit qui elle n’a pris qu’une journée. Ce qui me parait logique vu que je n’ai pas d’expérience dans ce domaine et que je me réjouis d’y habiter...

Mais somme toute, je suis très content (maintenant que c’est fini) d’avoir fait ce choix car mes murs sont robustes, il n’y aura pas de problèmes de tassement de la paille et les jointures entre les bottes sont bonnes !

Le choix de la technique a aussi été influencé par notre choix de style de fenêtres. En effet, nous souhaitions les avoir un maximum à l’extérieur pour avoir de grandes tablettes de fenêtre à l’intérieur.

En gros si c’était à refaire, je crois que je ne changerais rien à part quelques petites adaptations de construction de l’ossature et peut-être qu’il faudrait prendre un peu plus le temps d’adapter la structure (architecture) aux dimensions des bottes.
Au niveau du temps, ma foi on a fait le choix de prendre le temps de construire et c’est très bien ainsi.

Pour conclure la conclusion, je suis très content !

Notes

[1Petit échafaudage.

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0